CR – Coordination des associations de Parents d’élèves de Villeurbanne – mai 2016

Compte rendu de la réunion de la coordination des associations de parents d’élèves de Villeurbanne du 9 mai 2016

7 participants, 6 écoles représentées  :

Jean-Jaurès (ARPEJJ, autonome) (2), Jules Guesde (pas d’association) (1), Croix-Luizet (FCPE) (1), Lakanal (FCPE) (1), Jean Zay (FCPE) (1),Lazare Goujon (FCPE) (1), Pasteur (1).

4 associations excusées  : Tonkin, Jules Ferry, Zola

Bilan grève

Retour sur la manifestation pique-nique  : 150 personnes environ. La forme du pique-nique a plutôt bien réussi.

Les interventions de l’Adjoint et des représentants syndicaux ont été jugées bienvenue.

Médias  : reportage sur France 3, Télévision Lyon Métropole, Europe 1, RTL, le Progrès, 20 minutes, Lyon Mag.

Egalement présence d’élus de l’opposition  : J.W. Martin (Les Républicains), V. Panicaud (Les Républicains), Olivier Gluck (Front de gauche).

Assemblée générale du 9 mai  : une délégation de la mairie (JP Bret, D.Berthilier et d’autres collaborateurs de la direction de l’Education) est intervenue. Ils ont rappelé les concessions déjà  accordées d’après eux et ont appelé à  la reprise du travail. Cette intervention a été très mal perà§ue par les personnels en grève. 198 se sont exprimés contre les propositions de la mairie sur 204 votants.

Le mouvement semble sortir durci de cette confrontation  : au lieu de 3 écoles, il n’y aura à  pour le mardi 10 mai plus qu’une seule école o๠la cantine fonctionnera (Jules Guesde).

Deux pages Facebook sont apparues juste avant les vacances  : «  Stop à  la grève   » et «  Nos enfants méritent mieux   ». Emilie Chomet (Le Progrès) nous a informés d’un projet de deuxième pique-nique le 18 mai, lancé sur un site facebook. Quelle doit être notre position vis-à -vis de cette initiative  ? On ne peut pas les soutenir sans savoir exactement quel est leur discours. On peut laisser ce mouvement s’exprimer hors de la coordination. On peut aussi prendre contact avec eux pour savoir exactement quel est leur discours et leur demander ce qu’ils pensent de la position de la coordination. Catherine et Lionel entrent en contact avec les initiateurs des deux sites.

Si on est interrogé d’ici là  par les médias, on décide du discours suivant  : les deux initiatives ne sont pas de même nature et il n’est pas possible de se positionner immédiatement. La coordination entre en contact avec eux.

Idée d’assister aux négociations  : Lionel se propose pour écrire à  D.Berthilier en lui demandant si des représentants des parents pourraient assister aux négociations sans intervenir (moyennant cependant une courte intervention en ouverture).

Groupe de travail «  périscolaire   »

Catherine a eu des retours d’une dizaine d’écoles organisés dans un doc excel, qui a servi de base aux discussions du groupe de travail  : les problèmes ont été regroupés par thèmes  ; les pratiques ont été passées en revue et jugées comme bonne pratique ou mauvaise pratique.

En cas de difficulté ponctuelle (parents en recherche d’emploi ou contrainte professionnelle), l’accueil d’urgence est possible si l’enfant dispose déjà  d’un dossier s’il est motivé auprès du coordinateur périscolaire de l’école.

Groupe de travail «  accueil du matin   »

L’accueil du matin se fera seulement à  partir de septembre 2017.

Groupe de travail «  petite enfance   »

On attend septembre pour le lancer.

Sur proposition de Sonia Thomas (direction de l’Education), il commencerait à  se mettre en place dans le cadre du groupe de travail périscolaire en partant de l’accompagnement des tout petits à  la cantine.

N'hésitez pas à partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *